BIOGRAPHIE

 

#Alanis : a vacant plot of land, often used to describe a yob or layabout.

Elle est née le 1er juin 1974 à Ottawa (Canada). Ses parents se nomment Alan et Georgia Morissette. Son nom complet est Alanis Nadine Morissette. Elle a 2 frères, Chad l'ainé et Wade son jumeau. Son père voulait lui donner la version féminine de son prénom, mais il n'aimait pas Alanna, il a lu le nom "Alanis" dans une revue grec.

Ses parents sont professeurs dans une école militaire, mais Alanis et ses frères ont étudiés dans une école catholique. Dans sa jeunesse, elle a beaucoup déménagé, elle a par exemple habité en Allemagne de l'Ouest. A 7 ans, elle apprend la danse classique et modern-jazz et s'initie au piano.

A 9 ans, elle commence à composer des chansons avec l'inspiration des chansons et musiques d'Olivia Newton-John et Georges Michael qu'elle affectionne particulièrement.

"J'ai commencé à écrire des chansons quand j'étais très jeune parceque il y avait des choses que je pouvais dire à travers des chansons, que je ne pouvais pas révéler autrement. Ecrire était quelque chose que je devais faire."

En 1984, à 10 ans, elle auditionne pour un rôle dans la série You can't do that on Television qui passe sur Nickelodeon TV. Elle décroche le rôle, mais malgrès le succès de la série, elle la quitte au bout de deux saisons. Elle a d'autres projets qu'elle veut entreprendre, incluant la musique. Sur la photo (au dessus), elle pose avec son frère pour un magazine de mode.

En 1987, à 12 ans, sa mère lui décroche une audition pour le Tulip Festival (qui a lieu tous les ans au printempsà Ottawa). Elle rencontre le producteur du spectacle, Stephan Klovan, qui lui demande de faire la roue, elle refuse. "Elle avait 12 ans mais intérieurement elle en avait 30. Je l'ai trouvé très mature. Je savais qu'elle était chanteuse, je lui ai donc demandé de chanter une chanson. Alors, elle m'a chanté une chanson qu'elle avait écrite intitulée Find the right man. Imaginez cette petite de 12 ans chantant une chanson intitulée Find the right man. Après sa prestation, je lui ai dit :'c'est un sujet très mature!' et elle m'a répondu : 'Oui, je l'ai écrit'."

Elle avait déjà sortit ce titre en single, grâce à l'argent qu'elle avait gagner avec son rôle à la télé et aussi grâce à l'aide de Rich Dobson qui faisait partie du groupe The Stampeders. Il était la face B, la face A étant la chanson Fate stay with me. Mais ce n'est pas un succès au Canada, il passe quand même sur les radios. Stephan Klovan la fit participer au show en guest star : "J'ai fini par en faire la star de cette petite production. Je l'ai lancé comme une petite bombe. Ca s'est très bien passé. Le public a adoré. Ce fut la grande particularité de tout ce festival."

" J'ai tout de suite vu qu'elle avait quelque chose. Vous avez une sorte de 6ème sens quand vous êtes dans le milieu de spectacle. Elle avait vraiment quelque chose de différent. Je pense qu'on peut parler de qualité de star. J'ai auditionné beaucoup d'enfants pour ce show et aussi beaucoup de chanteurs pendant des années et je ne retrouvais en personne cette qualité que je lui trouvais."

Suite à ce spectacle, lors d'une interview pour le Ottawa Magazine au mois de Juillet 1987, elle révèle : "Je veux prouver aux gens que ce n'est pas parcequ'on est jeune, qu'on ne peut pas faire comme les adultes."

Stephan Klovan : "Au même moment, Debbie Gibson et Tiffany étaient de grandes stars aux Etats-Unis et Alanis était dans la même tranche d'âge, donc on allait toucher le même marché au Canada. A ce moment, elle était un peu rigide en chantant et en dansant, mais elle a apprit rapidement. Elle aspirait à devenir une petite princesse de la pop."

Stephan Klovan lui fait chanter l'hymne national au cours de différents événements pour la faire connaître : "L'expérience de chanter l'hymne national devant des dizaines de milliers de gens lui a apporté de l'assurance, qui lui est encore bénéfique aujourd'hui. Elle ne pourrait pas revenir en arrière maintenant et refaire ce qu'elle faisait, mais ça ne la jamais traumatisée. Je pense qu'elle le réalise maintenant."

En 1988, Stephan Klovan travaille pour une chaîne de télé lors des championnats du monde de figures de skate à Ottawa. Les organisateurs lui demandent de trouver un enregistrement de l'hymne national pour la cérémonie d'ouverture : "Je leur ai dit que je pouvais faire mieux que ça. J'ai dit que je connaissais une jeune fille de 13 ans qui pouvait le chanter avec tout son coeur. Pourquoi pas lui faire passer une petite audition?" Les organisateurs donnèrent leur accord et Alanis chanta O Canada accompagnée de 2 musiciens locaux : "C'était une version gonflée de O Canada, ça avait un gôut un peu rock. Elle l'a chanté lors de la cérémonie d'ouverture et ça a été très bien reçu. J'ai su à ce moment que ce serait un bonne locomotive pour elle."

Un des musiciens était Leslie Howe du groupe One-by-One. Les parents d'Alanis lui passent une cassette des chansons de leur fille. Leslie Rowe : "J'ai vu qu'il y avait du talent qui ressortait et j'ai vu comment on pourrait le developper. A son âge (13 ans), elle était déjà très mature." A l'issue de leur rencontre : "Elle avait une voix superbe. Elle avait de la personnalité. Et je pensais qu'elle était très cool pour son âge. J'ai pensé : peut-être qu'on pourrait faire quelque chose ensemble."

Ils commencèrent à travailler ensemble : "C'est dur à expliquer, mais quand vous travaillez avec quelqu'un en studio, vous ressentez quelque chose pour son habilité musicale ou pour sa créativité, et depuis le début c'était une fille talentueuse. Elle avait cette sorte de charisme. Je n'aime pas utiliser ce mot, parceque c'est une chose que l'on ne peut pas quantifier, mais elle avait cette personnalité et une aura autour d'elle, elle était une personne agréable. Elle était très attendrissante, et sa personnalité ressortait lorsqu'elle chantait, elle libérait les chansons. Je ne pensais pas :'Hey, nous allons être millionnaire et nous allons vendre des millions de disques.' Je ne pense pas que des gens puissent penser comme ça. C'était plutôt : 'Hey, la fille est bien, elle a du talent, elle a une forte personnalité et un bon look. Peut-être que ça donnera quelque chose. Nous avons écrit des chansons ensemble, les avons enregistré et avons fait un album."

Stephan Klovan explique qu'il a fait travailler Alanis avec Leslie Rowe dans le but de lui faire sortir un single pour pouvoir participer à l'émission télé Star Search : "Elle commençait à travailler en studio sur divers arrangements, mais rien n'était défini. Je l'avais inscrite à l'émission Star Search. Elle avait besoin de quelque chose de nouveau pour cette émission, elle travaillait donc pour ça en studio. Il y a beaucoup de règles à respecter pour cette émission. Toutes les musiques doivent être originales ou doivent faire partie de leur catalogue. Ils sont très stricts. Et ils doivent être réarrangé en un format court. La chanson doit durer 1 minute 45 exactement pour être adapté au format télé. Si Alanis devait chanter une ancienne chanson, nous devions la réadapter. Une des chansons qu'elle a essayé était One bad apple de The Osmonds. Nous l'avons mis à jour, raffraichit et adapté pour qu'il puisse être chanter par une fille. C'était très joli et c'est avec cette chanson qu'elle a auditionné pour l'émission Star Search. C'est ce qui lui a permis de participer à l'émission."

Après l'émission, Alanis travaille avec Leslie Howe sur son album, avec la collaboration de Serge Cote, qui joue du clavier. Leslie Howe a écrit presque toutes les paroles du premier album. Stephan Klovan, lui, relooke Alanis en la faisant sponsoriser par différents magasins. Ils se mettent ensuite à la recherche d'une maison de disque. Pour frapper un grand coup, il décide de produire eux-même le premier clip d'Alanis pour la chanson Walk away. Il décide de tourner le clip à Paris, près de la tour Eiffel.

Stephan Klovan : "Les compagnies de disques recherchaient des cassettes promotionnelles un petit peu sophistiquées pour signer des artistes. Le clip de Walk away a été fait comme un produit promotionnel pour toutes les maisons de disque. Paris a été choisi pour lui donner une aura internationale, parcequ'il y avait une toile de fond interessante et familière pour les gens. Et en plus cela montrait que c'était quelqu'un qui avait voyagé, ce qui était bien. Pour concrétiser un contrat de musique, il fallait une vidéo, pour montrer qui elle était. C'était mieux que de la faire chanter live sur une scène dans un bar."

Le clip a pu être tourné grâce à différents sponsors, dont le Hilton International de Paris (qui les a hébergé gratuitement, en échange d'une appartition dans le clip) et diverses donations faites par des gens locaux.

Leslie Howe croyait en Alanis et il s'est endetté pour pouvoir faire l'album. Il a également pris rendez-vous avec le manager de MCA Records qui a signé avec Alanis après avoir vu le clip.

Alanis a dit à propos de cette partie de sa vie : "Je ne voudrais pas revivre mon époque adolescente, même pour un million de dollar. Je suis fière de l'avoir traversé car ça a contribué à me faire devenir une adulte et je lui en suis reconnaissante. Mais je ne voudrais pas revenir à cette époque. Et j'espère qu'un jour, je pourrais penser à mon passé en ressentant des choses positives, au jour d'aujourd'hui, je ne peux pas. Je ne me rappelle pas de bons moments de ma période scolaire."

"J'avais 15 ans et j'étais rentrée dans l'industrie du disque très jeune, cette industrie du divertissement qui apporte une certaine pression et des espérances, que j'ai traversé inébranlablement et que j'ai essayé de quitter souvent. Quand vous obtenez ça, vous pouvez être très découragée. Personne ne peut y être fidèle tout le temps. Mais j'étais une perfectionniste, un vrai bourreau de travail. Et tous les gens qui ont eu ça, peuvent dire que vous êtes déçu la plupart du temps. Il y avait beaucoup de personnes qui dépendaient de moi, pas seulement parceque ça les mettaient en valeur, mais financièrement. Beaucoup de personne dépendaient de moi parcequ'ils avaient placé de l'argent du moi. Leurs carrières étaient basées sur moi. Normalement les jeunes de 15 ans n'ont pas une telle pression."

Ses parents savaient ce qu'elle traversait mais ils ont préféré ne pas intervenir :

"Dans un sens, ils avaient les mains liées. Ils savaient que sortir de cette pression, ça voulait dire sortir de cette industrie du disque. Et ils savaient que même si ils me le suggéraient, je refuserais. C'était ma décision. A ce moment, je savais qu'il fallait faire avec. Si c'était ce que je voulais faire, il y aurait certains sacrifices. Je sais la perception qu'avait le public de moi à cette époque, celle d'une personne sûre d'elle, et à certains moments, je l'étais. Mais à d'autres moments, je ne l'étais pas et la plupart du temps, je reniais cette part de moi. Je ne ressens pas de bons sentiments sur cette période. Je suis reconnaissante et je ne la changerais pas, mais je ne voudrais pas y revenir."

Stephan Klovan : "Je pense que j'ai toujours eu à coeur de la protéger. Ce qui est naturel. Quand elle était mineur, c'était une grande responsabilité de voyager avec elle. Elle avait 14 ans quand nous sommes allés à Paris, et ce n'est pas tous les jours que vous amenez une jeune fille de 14 ans à Paris. Ses parents nous ont fait confiance. Mais je pense que tout ça lui a servit dans le processus d'évolution qui lui a permis de devenir chanteuse. Sans cette préparation et cette expérience, elle ne serait pas devenue cette grande chanteuse qu'elle est aujourd'hui. Vous pouvez constater son évolution et sa maturité en tant que chanteuse. Tout ça n'a fait qu'ajouter à ça."

"Ca n'a pas été un succès du jour au lendemain, même si ça y ressemble. Elle a eu une série de revers. C'était très difficile pour elle de retourner à l'école. Et je sais que c'était frustrant, vous savez comment des jeunes peuvent être cruels. Elle a dépassé ça, mais cette partie a été frustrante. Il y a un certains nombres de refus dans cette industrie que vous devez essuyer. MCA n'a pas été la seule maison de disque que nous avons approchée, d'autres nous ont dit : 'Ne nous appelez pas, nous vous recontacterons' ou d'autres choses. Vous devez rester concentrer sur votre performance et ne pas prendre ombrage des refus. Il ne faut pas prendre ça personnellement, certains chanteurs le font. Mais Alanis l'a bien pris."

Leslie Howe : "Elle était toujours cool sur tout. Il y a eu des moments stressants, c'est sur. On ne vit pas tous les jours de trucs sympa et facile à vivre. Mais en y repensant, elle était dans sa période d'adolescence, elle allait à l'école, elle devait tout mener de front, devait aller à l'école et jongler avec sa vie sociale et entamer une carrière musicale, elle s'en est remarquablement bien sortie, du moins comme on pourrait s'y attendre d'une personne de cette âge."

Alanis décide de quitter un petit groupe dont elle était le leader et qui s'appelait New York Fries pour s'occuper de sa carrière solo.

Stephan Klovan : "Elle voulait faire plaisir à trop de gens. Elle était en studio, je lui avais fait un planning surchargé, pas seulement pour chanter l'hymne national, mais aussi pour se produire dans divers autres événements. Elle jouait en même temps avec New York Fries, et elle a compris qu'elle devait prendre la décision d'être plus égoïste et de ne plus faire plaisir à tout le monde."

"Heureusement, quand nous avons signé le contrat avec MCA, ils ont commencé à prendre le contrôle de certains choses. Ils savent comment protéger leur nouveau talent. Et une fois qu'elle est devenue célèbre, tout le monde la réclamait, les jeunes et leurs mères la voulaient pour tout et n'importe quoi. Chaque soirée de charité la réclamait ici ou là. Vous devez faire un choix. Ce n'est pas qu'elle ne voulait pas soutenir tout ça, c'est qu'elle ne le pouvait pas."

"Tout le monde s'est toujours questionné sur la relation que nous entretenions Alanis et moi. A chaque fois qu'on nous voyait ensemble, nous étions entrain de rigoler ensemble, comme si nous nous moquions de gens autour de nous. Une des choses que nous faisions pour nous amuser quand nous étions dans une autre ville, nous allumions la télé sans mettre le son et nous faisions nous même les dialogues quand c'était des shows télé ou des très mauvais films. Nous avons toujours vécu de bons moments ensemble, nous avons toujours apprécié mutuellement notre compagnie, et nous avons beaucoup voyagé ensemble. Nous en avons retiré le meilleur, nous faisions même des blagues l'un l'autre. Une fois à Quebec City, elle devait chanter pour un grand événement. Nous étions descendu au Chateau Frontenac, elle a pris mon tube de crème à raser et en a recouvert tous mes draps, quand je me suis couché c'était comme la ville de la crème à raser!"

En 1991, elle sort son premier album Alanis, mélange de musique pop/dance (dans le style Paula Abdul). C'est un gros succès au Canada, il devient disque de platine et Alanis obtient le titre de Meilleur Espoir Féminin aux Juno Awards. En 1992, elle sort son deuxième album Now is the time, qui est plus un album pop (avec de nombreuses ballades). Elle n'obtient pas le même succès mais son disque est disque de platine au Canada. Elle est toujours inconnue aux USA.

 

"En y repensant, j'étais inquiète de la perception que les gens pouvait avoir de moi. Je voulais leur approbation, alors je paraissais heureuse. J'étais assez incertaine et pas préparée à partager des choses me concernant avec les autres , comme je le suis aujourd'hui."

En 1993, à 19 ans, elle déménage à Los Angelès. Elle est déterminée à devenir auteur, compositeur et interprète avec des chansons reflètant vraiment ses émotions car son déménagement a occasionné chez elle un changement dans son attitude et dans sa personnalité. A LA, elle a appris l'indépendance et à se débrouiller seule dans une grande ville.

"Je ne suis pas effrayée par le fait que des gens puissent écouter ces disques (ces deux premiers disques). Je n'ai jamais posé pour la page centrale de Playboy. Je ne regrette rien. Peut-être que les gens comprendront mieux les paroles de mes chansons en écoutant ces disques. Cela valide mon disque (Jagged Little Pill)."

Un an plus tard, elle signe avec Maverick records (la nouvelle boite de production de Madonna) après leur avoir fait écouter une cassette de ses chansons. Sa rencontre avec Glen Ballard va être déterminante dans sa carrière.

"Ce dont je me souviens le plus d'Alanis, c'est qu'elle était incroyablement introvertie. Je l'ai avant tout considéré comme une personne... Elle est si intelligente et elle était prête à faire quelque chose qui ne soit pas purement commercial. Bien qu' elle ait mis en avant ce qu'elle voulait faire musicalement, elle savait ce qu'elle ne voulait pas faire, c'est à dire quelque chose qui ne soit pas authentique et venant du coeur."

Jagged Little Pill est lancé en 1995 et c'est un succès immédiat, elle n'utilise plus de gadgets électroniques mais elle a un vrai groupe de musiciens. Le premier tube You oughta know devient la chanson la plus populaire de la saison. Les suivantes dont Ironic et Hand in my pocket font d'elle la nouvelle voix du rock.

"J'ai entendu tellement de fois que je ne ressemblais pas à mes chansons. Les gens s'attendent à me voir avec des cheveux violets, un nez percé et une grosse poitrine. Puis ils me voient et c'est juste.. moi. Je n'aime pas descendre les autres mais je ne suis pas une jolie poupée. On m'a déjà considéré comme ça et ça ne me ressemble pas."

En dehors de sa vie publique, Alanis est très réservée sur sa vie privée. Elle donne des interviews mais elle parle peu d'elle. Elle dédaigne même la soirée donnée en son honneur pour les MTV awards.

"La célébrité n'est pas quelque chose qui m'interesse vraiment, je ne vais jamais dans des soirées 'people'. Ce n'est pas ma tasse de thé."

Si elle en dit peu sur sa vie, beaucoup d'elle transparait à travers ses chansons. Elle est écoutée et ses chansons sont répétées par des millions de fans lors de ses concerts. Elle dit exactement ce que ressentent les femmes. Dans You oughta know, elle exprime le sentiment de colère et la tristesse après la rupture.

"La plupard des chansons sont en partie autobiographique, mais aucune des chansons n'est exactement moi. Chacune représente une partie."

"Je pense que le chemin que j'ai emprunté dans mon passé était aggressif/passif. Je pouvais m'asseoir calmement et écouter des chansons auxquelles je ne croyais pas, je travaillais dans des environnements négatifs et difficiles. Et je ne pouvais rien dire, ça bouillait à l'intérieur de moi. Finalement, j'ai eu l'opportunité d'être honnête, peut-être pour la première fois de ma vie. Beaucoup de choses sont sorties parceque je les avais réprimés trop longtemps."

Ses concerts sont joués à guichets fermés. Ses clips passent plus de 30 fois par jour. Elle est même rentrée dans le livre des records avec son album Jagged little pill comme le disque le plus vendu dans le monde par une femme dans toute l'histoire du disque.

"Les gens ont toujours dit que j'étais mature. Ils disaient que j'étais un peu plus intense et introspective que les autres filles de mon âge, alors ils ne savaient dans quelle catégorie me placer."

"Aujourd'hui, pour être honnête, je n'ai plus peur de rien. Je suis juste excitée à l'idée de tenter l'expérience de partir sur les routes. Et d'être dans ma 23ème chambre d'hôtel pour ma 120ème nuit et d'être fatiguée. J'adore ça. J'ai 21 ans, je n'ai personne à charge et je n'ai personne d'autre que moi à qui rendre des comptes. Je pense que j'ai une 'vraie' vie. Je pense que j'ai eu énormément de joie, de chance et de fortune. Mais j'ai aussi eu beaucoup de souffrances et de difficultés, comme tout le monde. En fait, beaucoup de personnes vivent des moments difficiles et sont bloqués dans leur souffrance. C'est un choix de leur part. Ils ne le réalisent peut-être pas, mais c'est le cas."

Elle a eu un petit rôle dans un film avec Matt Le Blanc (Joey dans Friends) dans lequel elle joue une star du rock! Et elle a également tourné un petit rôle dans Just one of the girls avec Corey Haim, une série qui passe sur Fox.

"Je ne changerais rien. Je suis très heureuse de ce que je suis devenue et de l'espace que j'occupe maintenant. Je suis consciente que les autres m'y ont aidée."

On la surnomme Queen of intimidation, la reine de l'intimidation, depuis la chanson King of intimidation qu'elle a chanté en concert pendant sa tournée.

Le 8 Mars 1996 est décrété comme la journée Alanis Morissette à Ottawa au Canada. Alanis décide de partir se ressourcer en Inde où elle restera un an. Elle avait besoin de s'éloigner de l'univers de la musique pour penser à elle et panser ses blessures. Elle a ainsi pu reprendre confiance en elle et retrouver l'inspiration pour écrire Supposed Former Infatuation Junkie.

Taylor Hawkins a quitté le groupe pour les Foo Fighters. Suivi par Jesse Tobias. Le 1er juillet 1997 sort la vidéo Jagged Little Pill, Live.

1998 L'année 98 est riche en événements pour Alanis, le 14 mars elle sort Uninvited tiré de la bande originale du film La cité des Anges.

"J'étais en train de savourer le fait de ne plus être à la une. Je vivais ma vie, je retrouvais ma musique. Voir le film m'a inspiré cette chanson, car il répond à beaucoup de nos questions. Je passais par des trucs personnels à cette époque et ça coïncidait. Je pouvais écrire sur moi, et le personnage de Meg pourrait le communiquer."

Meg Ryan : "Elle est entrée dans la tête du personnage ! Je croyais que j'étais la seule dans sa tête et maintenant il y a Alanis ! C'est un compositeur et une chanteuse remarquable. Je suis si contente qu'elle soit proche de ce film, ça le place à un niveau encore plus élevé !"

Elle auditionne pour un rôle dans le film Dogma et obtient le rôle, celui de Dieu.

"Kevin est un de mes amis. Il est très intelligent, un vrai artiste. J'ai fait du théâtre quand j'étais jeune, et il m'a demandé de prendre part à son film, juste après ma tournée de l'album Jagged little pill. Mais je ne pensais pas être de grande valeur, j'étais crevée. Un an plus tard, il lui restait un rôle à donner, une figure de Dieu. Je lui ai dit que j'adorerais tenir ce rôle. C'est très drôle. Sa croyance, comme la mienne, est que Dieu c'est nous. Je devais simplement jouer une femme assise dans les nuages avec les cheveux volant dans le vent."

"Je suis ravie que Kevin m'ait donnée une telle opportunité et j'espère que les gens aimeront mon interprétation autant qu'ils aiment ma musique. Travailler avec des acteurs et voir Sinead O' Connor dans son film, m'a donné envie de jouer aussi dans un film."

Elle vit en ce moment une belle histoire avec Dash Mihok, un acteur qui a notamment joué dans Roméo & Juliet et dans la série télévisée Felicity où il interprète Lynn.

Elle sort l'album Supposed Former Infatuation Junkie.

A Philapdelphie :

Elle participe à une soirée spéciale Amnesty International :

1999 Elle fait une tournée mondiale pour promouvoir son disque... La tournée passe par Paris.

Elle fait le show MTV Unplugged et sort un cd des chansons de l'émission :

2000

En ce début d'année 2000, on apprend que Deron Johnson (drums) et Gary Novak (keyboards) ont quitté le groupe pour raisons personnelles. Ils ont été remplacé par Matt Rodi (keyboards) et Jimmy Paxson (drums).

Alanis va jouer à Broadway, au Westside Theater, du 24 mars au 2 avril 2000 dans la pièce The Vagina Monologues. La pièce est composée d'interviews de différents groupes de femmes, elle sera accompagnée de deux femmes : Andrea Martin et Shirley Knight (Elle a déjà été interprétée par Winona Ryder, Marisa Tomei, Gina Gershon et Rosie Perez). Alanis a dit qu'elle abordait le théâtre de la même manière qu'elle aborde l'écriture de ses chansons. Tous les profits de cette pièce seront reversés à une association caritative. Cette pièce explore l'humour, le pouvoir, la douleur, la sagesse, l'outrage, le mystère et l'excitation autour du thème du vagin.

Elle doit entrer en studio cet été pour enregistrer son prochain album, qui devrait sortir en 2001.

Le 1er Mai, elle a participé au concert gratuit Great Jubilee Concert For A Debt Free World, pour que les pays riches effacent la dette des pays pauvres, et la mise en place d'une justice sociale pour tous. Elle a chanté : Baba, No pressure over capuccino, Ironic, That I would be good, You learn et Thank U.

Elle a tourné dans la série Sex and the city, dans l'épisode : "Boy, Girl, Boy, Girl".

Elle s'est exprimée sur sa récente tournée en Europe :

"J'appelle cette tournée 'Les mille et une étapes', car je suis retournée dans des lieux où j'avais déjà joué et où je désirais retourner, et dans des lieux où je n'avais pas joué et qui m'attirait."

"Chanter les chansons dans les endroits qui les avaient inspirées est profondément satisfaisant, et de plus c'est une opportunité pour moi de remercier mes fans."

"Chanter dans beaucoup de villes du monde montre ma passion de communiquer à travers l'art, et que le langage est universel. Cela renforce ma conviction que nous sommes tous interconnectés à travers nos âmes, et je n'ai pas trouvé de meilleur exemple que visiter et chanter dans ces villes en personne."

Octobre 2000 : Alanis est actuellement en studio et enregistre son prochain album. Une rumeur circule qui dit qu'un nouveau single sortirait pour Noel.. Wait and see...

"Je suis comme une éponge, j'ai passé deux ou trois ans à absorber toute cette eau et maintenant, je vais rentrer en studio pour tout faire ressortir."

"Je n'ai pas encore d'idée précise. Je le saurais seulement dix minutes avant de l'avoir fait. J'essaye différents types d'accords, en essayant d'être spontanée. Je pense que je vais le produire seule cette fois-ci. Je veux toujours aller plus loin et me faire peur. Il se construira seul, sera un reflet de la personne que je serais à ce moment. Peut importe le temps que ça prendra."

Alanis a participé à Music in High Places, une nouvelle forme de série télé et d'aventures retransmise sur internet, qui enregistre des artistes dans les plus anciens sites du monde. L'épisode la concernant a commencé le 6 Octobre, sur Direct TV et a été tourné au Navajo Nation's Canyon de Chelly National Monument en Arizona. Il a retracé le parcours de l'artiste au 4 coins de l'Arizona. Elle a été aidée de 3 guides Navajo, à pied, à cheval et en 4X4. Cela a permis aux spectateurs de découvrir Alanis autrement, plus naturelle, elle a chanté en acoustique sur différents sites avec son groupe, comme à White House Ruins à Canyon de Chelly, ou encore à Monument, Antelope et Mysteries Valleys. L'épisode inclut aussi la visite d'Alanis au Painted Caves, où elle a pu examiner des pictographes vieux de plus de 1000 ans. Elle a aussi rendu visite à une vieille dame Navajo, habillée dans un costume traditionnel, le Hogan, et a participé à un mini-concert avec des tambours traditionnels.

"Cette expérience m'a permis de mêler ma passion de communiquer à travers ma musique et de m'immerger dans une culture pleine de sagesse, de liberté et de beauté. Cela a confirmé ma conviction en notre interconnection à un degré spirituel, sans se soucier de nos différences religieuses, raciales et culturelles."

15 Novembre 2000 : Kevin Smith a annoncé le titre de son prochain film View Askew, qui sera son 5ème, et dans lequel Alanis aura un rôle (souvenez-vous, elle joué une figure de Dieu dans son dernier film Dogma). Elle sera aux côtés de Jason Lee, Jeff Anderson, Brian O'Halloran, Matt Damon, Renee Humphrey, Scott Mosier, George Carlin, Chris Rock, Jay Mewes et Kevin Smith lui-même.