Les Fleurs et la nature

La Rose

La mythologie grecque attribue la naissance de la rose à Chloris, déesse des fleurs, qui la fit jaillir du corps sans vie d'une nymphe. Les autres divinités se penchèrent alors sur son berceau. Ainsi, Aphrodite, déesse de l'amour, lui donna la beauté, tandis que Dyonisos, dieu du vin, y déposa du nectar, d'où la fleur tire son parfum. Puis les trois Grâce lui ajoutèrent le charme, l'éclat et la joie. Enfin Apollon la couronna reine des fleurs.

En Egypte, Cléopâtre accueillait ses amants, couchée sur un lit de pétales de roses. Elle en fit cultiver dans tout le pays.

Rose rouge

Aphrodite était amoureuse d'Adonis, qu'elle avait adopté. Il fut tué par un sanglier, la déesse voulant lui porter secours, s'écorcha dans les ronces, ses gouttes de sang colorèrent les roses blanches en rouge.

 

L'Amandier

Un jour qu'il s'était endormit sur le mont Dindyme, en Phrygie, de la semence de Zeus tomba sur le sol. De là naquit un être étrange, pourvu d'organes mâles et femelles : les dieux furent effrayés du pouvoir d'une telle divinité, et l'émasculèrent. La créature devint la déesse Cybèle. Les organes génitaux masculins tombèrent à terre et donnèrent naissance à l'amandier.

 

L'Anémone

Adonis, dieu de la végétation et de la nature, fut partagé entre Perséphone et Aphrodite. Alors qu'il était avec Aphrodite, il perdit la vie comme il l'avait reçue: sous la charge d'un sanglier qui l'attaqua alors qu'il chassait dans la forêt. L'affliction d'Aphrodite fut très grande : elle fit naître l'anémone rouge du sang qu'il avait perdu à sa mort. Selon une variante du mythe, elle convainquit Perséphone de le rendre au jour pour quatre mois, chaque année, au début du printemps.

 

L'Arbre à Encens

Leucothoé fut séduite par Hélios (le Soleil) qui lui apparut sous la forme de sa mère, Eurynomé. Clythia, l'amante d'Hélios, jalouse, la dénonça à son père Orchamos. Hélios transforma Leucothoé en arbre à encens.

 

Le Coquelicot

Perséphone, déesse grecque, enlevée par Hadès, dieu des Enfers, obtint de Zeus de revenir à la surface de la terre chaque printemps sous la forme d'un coquelicot.

La mythologie romaine raconte que Jupiter s'amusa à changer en coquelicot un jeune berger qui avait coutûme d'imiter le cri du coq chaque fois qu'il honorait les nymphes se baignant nues dans les torrents.

 

Le Cyprès

Cyparissos tua un cerf apprivoisé et ne put s'en consoler, aussi Apollon qui était amoureux de lui, pour l'apaiser, le transforma en cyprès.

 

Le Figuier

Pour récompenser Phytalos, qui l'avait reçue avec hospitalité pendant ses errances (à la recherche de sa fille Perséphone), Déméter offrit le figuier à l'Attique, région où il résidait.

 

L'Héliotrope

Clythia était l'amante d'Hélios (le Soleil), jalouse de Leucothoé qu'Hélios séduisit, elle la dénonça à son père Orchamos. Celui-ci enterra sa fille vivante. Clythia déperit et se métamorphosa en héliotrope, dont la corolle suit la course du soleil dans le ciel.

 

L'Iris

Alors qu'Apollon apprenait à Hyacinthe, dont il était épris, à lancer le disque, il le tua accidentellement. Très peiné, le dieu transforma le sang échappé de la blessure en une iris, en mémoire de son amant.

 

La Jacinthe

A la mort d'Achille à Troie, Ulysse et Ajax se disputèrent son armure. Après un vote, elle fut remise à Ulysse. Pour se venger, Ajax voulut s'attaquer à ses alliés pendant la nuit. Mais Athéna le frappa de folie, et en se réveillant le lendemain il vit qu'il avait massacré un troupeau de mouton. De honte, il se transperça avec l'épée que lui avait donné Hector. De son sang, tombé sur le sol, naquit la Jacinthe, dont les pétales ont la forme des lettres A I, les premières de son nom, et qui signifient aussi '(hé)las!'.

 

Le Laurier

Eros, pour se venger d'Apollon, le fit tomber amoureux de la nymphe Daphné, en la rendant elle, insensible à l'amour. Elle fut poursuivie par Apollon et demanda l'aide de son père, le dieu du fleuve Pénée. Elle fut alors enracinée et transformée en laurier.

 

Le Lys

Heraklès, héros grec, aurait têté si goulûment sa mère qu'un peu de son lit gicla sur le sol, donnant naissance à la fleur de lys. Aphrodite, jalouse de cette merveille de blancheur et de grâce, se vengea en la dotant d'un énorme pistil rappelant le pénis de l'âne.

 

La Marguerite

La marguerite symbolise la patience. C'est la fleur des amoureux, qui l'effeuillent pour savoir où en est leur sentiment : un peu... beaucoup... passionnément... à la folie... pas du tout...

Jean de la Taille (XVIème siècle) : 'En Août où naquit amour, j'entrai dans son jardin un jour, et de toutes les fleurs... ce fut la belle marguerite qu'au coeur j'aurai toujours écrite."

 

Le Narcisse

Fils du Céphire, fleuve de Béotie et de la nymphe Liriopé. Pendant son enfance, sa mère demanda au devin Tirésias s'il vivrait longtemps, il lui répondit 'qu'il vivrait vieux s'il ne se regardait pas'. Arrivé à l'âge adulte, Narcisse était si beau qu'il ne laissait personne insensible (fille ou garçon). Une fille qu'il avait méprisée invoqua Némésis, qui condamna Narcisse à la contemplation de sa propre image, reflétée par une source du mont Hélicon. Plus il se regardait, plus il était amoureux de lui-même. Cette vaine passion le tenait fermement, et il passait toutes ses journées penché au-dessus de la mare; finalement, il se consuma et mourut. Les dieux le transformèrent en une fleur, le narcisse.

 

Le Pin

Cybèle tomba amoureuse d'Attis, un beau jeune homme, mais celui-ci la dédaigna. Elle le frappa de folie et il s'émascula, mais la blessure était trop mauvaise et il mourut. Il fut alors changé en pin.

 

Le Souci

Selon une légende grecque, un jeune berger était tellement amoureux du soleil qu'il ne pouvait se résigner à le voir disparaître derrière les nuages sans tomber dans une profonde mélancolie dont il finit par mourir. Emu par cette dévotion, le dieu Apollon le transforma alors en fleur, le souci, qui s'épanouit davantage lorsque le soleil se fait plus discret (septembre et octobre).

 

Le Tournesol

C'est l'histoire d'une jeune fille éprise d'un dieu qui la dédaigne. Clytie aimait le dieu Soleil et il ne trouvait en elle rien qui l'attirât. Assise sur le pas de sa porte, d'où elle pouvait observer sa course dans le ciel, elle levait vers lui son visage et se morfondait à longueur de journée. Et c'est ainsi qu'elle fut changée en fleur, le tournesol, qui à jamais se tourne vers le soleil.

 

La Violette

Vénus avait épousé l'affreux Vulcain, dieu du feu, et ne pouvait se résoudre à s'unir à un homme aussi laid. Celui-ci se couronna alors de violettes afin de la séduire par leurs parfums. Le stratagème réussit et la déesse accepta enfin de le suivre.

 

La couleur des fleurs

Blanc : Pureté, élégance, raffinement

Bleu : Tendresse, calme, détente

Jaune : Bonheur, gaieté, joie

Orange : vertus stimulantes

Rouge : Ardeur

Vert : Espérance, effet équilibrant sur le système nerveux, fraîcheur, sécurité, stabilité

Violet : Douleur, délicatesse, splendeur, intériorisation, profondeur des sentiments

 

Prénoms fleuris

Véronique : Plante herbacée commune dans les bois et les prés, dont une variété, la véronique officinale, est aussi appelée Thé d'Europe.

 

 

Le langage des fleurs

Achilée : vaillance

Agératum : vivacité, confiance

Anémone : rendez-vous, attente, abondance, fragilité, persévérance, confiance

Amarante : volupté, amour durable

Amaryllis : désir, artifice

Armoise : fidélité conjugale

Arum : l'idéal, les amours adolescentes, le mariage,l'âme

Aster : amour confiant

Azalée : joie d'aimer

Bégonia : cordialité

Bleuet : humilité, timidité, amour timide

Boule de neige : fierté

Camélia : amour fort et durable, fierté, beauté

Chèvrefeuille : amour charnel

Chrysanthème : souvenir, gloire, amour terminé

Cosmos : pour tenter sa chance

Cyclamen : beauté jalousée

Dahlia : amour qui se déclare

Fougère : fascination

Freesia : l'envie

Fushia : amour ardent qui s'exprime pleinement

Géranium : amour fidèle

Gerbera : avoir un grand coeur

Giroflée : fidélité à toute épreuve

Glaieul : provocation, rendez-vous

Gueule de loup : désir

Hibiscus : désir sexuel, changements

Hortensia : caprice

Iris : coeur tendre, bonne nouvelle, beauté

Jacinthe : joie de coeur

Jasmin : abandon, ivresse amoureuse, volupté, amour voluptueux

Jonquille : égoïsme, incapacité d'aimer, gaieté, vanité, mélancolie

Lavande : tendresse

Lierre : amour éternel

Lilas : amour naissant, premier amour

Lilas blanc : aimons-nous

Lilas mauve : mon coeur est à vous

Lys : grandeur, majesté, délicatesse, royauté, pureté

Lys blanc : serment d'amour pur

Lysianthus : rendez-vous d'amour

Magnolia : force, fidélité amoureuse

Marguerite : je ne vois que vous, amour exclusif

Mimosa : sécurité, fragilité, secret

Muguet : coquetterie discrète, porte-bonheur

Narcisse : désir ardent

Nénuphar : indifférence

Oeillet : ardente tendresse, souvenir, ardeur, caprice

Oeillet d'Inde : séparation

Oeillet de Poète : admiration

Oeillet rouge : amour ardent

Orchidée : ferveur

Ortie : cruauté

Pâquerettes : "Mes pensées sont pour toi"

Pavot : songes

Pensée : pensée affectueuse

Pivoine : sincérité, amour protecteur

Pois de senteur : amour, fausse modestie

Primevère : premier amour

Reine-Marguerite : estime, confiance, fidélité

Renoncule : surprise, joie, compliment

Rose blanche : pureté, sagesse, virginité

Rose jaune : jalousie, orgueil, infidélité

Rose rose : amour tranquille, amitié, sympathie, volupté

Rose rouge : passion, amour, espoir, rencontre

Souci : chagrin

Strelitzia : passion

Tournesol : virilité, joie, orgueil, attachement, éblouissement

Tulipe : timidité, violent amour, déclaration d'amour

Tulipe jaune : amour désespéré

Tulipe rouge : déclaration d'amour

Véronique : fidélité

Violette : amour caché, amour timide

Volubilis : le baiser, la sensualité

 

Quelles fleurs offrir?

Une naissance : une brassée de jonquilles, un hortensia, un bouquet rond d'iris, de roses roses et d'amaryllis.

La Saint-Valentin : Une gerbe de roses rouges ou les fleurs qu'elle aime.

L'anniversaire d'une amie : Un bouquet rond de papyrus, de roses jaunes et de freesias, une brassée de dahlias de toutes les couleurs ou des lilas.

Pour faire le premier pas : Pâquerettes, primevères et violettes.

(Violettes et pâquerettes liées par un rameau de lierre signifient timidité, attachement naissant et promesse d'amour)

Pour déclarer sa flamme : Tulipes, anémones et mimosa.

(Des tulipes rouges, des calas et des armoises signifient une promesse d'amour et de fidélité)

Pour une promesse d'amour éternelle : Roses, camélias et giroflées.

(Une gerbe de roses rouges et quelques fougères, emmélées de jasmin signifie passion, fascination et amour charnel)

Pâques : Des jonquilles, des primevères ou des tulipes aux couleurs de soleil.

Le Toussaint : Des chrysanthèmes en pot dont les teintes varient du jaune au brun en passant par le rouge violet.

La Fête des Mères : Un superbe bouquet de pivoines, des pois de senteur, un hortensia. Ou une composition de freesias, jaunes et de roses rouges.

La Fête des Grand-mères : Une brassée de mimosa, un bouquet de roses ou encore des jacinthes.

La Fête des Pères : De belles plantes vertes en pots ou un bouquet d'oeillets.

 

A qui?

Une jeune fille : Des roses blanches.

 

Comment offrir les roses?

Pour remercier : 12 roses

Pour flatter : 24 roses

Pour être pris au sérieux : 36 roses

 

 

*ivy*