Discographie

Albums

The first album - Like a virgin - True blue - You can dance - Like a prayer - I'm breathless -

The immaculate collection - Erotica - In the beginning - Bedtime stories - Something to remember -

Ray of light - Music - GHV 2 - American life - Confessions on a dance floor

Chansons tirées de films

Vision quest - Who's that girl - With honors - Just say Roe - The postman - Evita 1 - Evita 2

Austin Powers 2, l'espion qui m'a tirée - Un couple presque parfait - Meurs un autre jour!

Autres contributions

Red hot + dance - A very special christmas - Carnival - Ricky Martin

Emmy and The Emmys

First time out of Manhattan

 

The first album (1983)

1-Lucky star 2-Bordeline

3-Burning up 4-I know it

5-Holiday 6-Think of me

7-Physical attraction 8-Everybody

# A propos de l'album : Il est d'abord paru sous le titre Madonna et est ressorti en Septembre 1985 sous le bon titre.

# A propos de Lucky Star : C'est ainsi qu'aurait du s'appeler cet album. C'est le premier morceau qu'elle a écrit elle-même. Lors de sa sortie, elle avait annoncé qu'elle ne resterait pas longtemps dans la chanson. Son truc, c'était plutôt le cinéma.

# A propos de Borderline : C'est une chanson écrit par Reggie Lucas, l'un des producteur de cet album. Ce titre est son premier à avoir bénéficié d'un clip.

# A propos de Holiday : Il s'agit de son premier hit. Cette chanson a failli ne jamais voir le jour : quelques semaines avant que son premier album ne sorte, Madonna s'est disputée avec Steve Bray, qui lui avait composé le titre Ain't no big deal. Ce dernier fut retiré de l'album au profit de Holiday. Depuis, cette chanson a fait l'objet de plusieurs reprises.

 

Like a virgin (1984)

1-Material girl 2-Angel

3-Like a virgin 4-Over and over

5-Love don't live here anymore 6-Into the groove

7-Dress you up 8-Shoo-be-doo

9-Pretender 10-Stay

# A Propos de l'album : Elle dédie cet album à toutes les vierges du monde. La photo de la pochette est signée Stephen Meisel (Sex).

# A propos de Material girl : Ce titre est surtout célèbre pour son clip inspiré du film dans lequel Marilyn Monroe chante Diamonds are a girl's best friend. C'est sur le plateau de tournage qu'elle a rencontré Sean Penn.

# A propos de Like a virgin : Ce titre a été produit par Nile Rodgers (ex-membre de 'Chic'), il fait un peu scandale au moment de sa sortie, il signifie : 'Comme une vierge'. Madonna se défendit en disant que sa chanson n'avait rien de sexuel mais parlait du sentiment de la 'nouveauté' chez une jeune fille qui découvre le monde.

# A propos de Into the groove : Madonna l'avait composé avec Steve Bray en quelques minutes et pensait le faire enregistrer par quelqu'un d'autre. Mais elle a eu besoin d'une nouvelle chanson pour son film Recherche Susan désespérement... Bien que méfiante quant à sa qualité, elle s'est décidée à l'enregistrer elle-même et a fait un carton planétaire.

 

True Blue (1986)

1-Papa don't preach 2-Open your heart

3-White head 4-Live to tell

5-Where's the party 6-True blue

7-La isla bonita 8-Jimmy Jimmy

9-Love makes the world go round

# A propos de l'album : Elle dédie cet album à son mari (Sean Penn), qu'elle qualifie de mec le plus cool de la terre.

# A propos de Papa don't preach : Nouveau scandale pour ce titre. Les américains y ont vu un encouragement de la part de Madonna pour que les jeunes américaines se retrouvent enceintes et refusent l'avortement. Lors de la tournée Who's that girl tour, des images du pape accompagnaient la chanson.

# A propos de White Head : C'est un hommage à James Cagney, dont on entend même la voix.

# A propos de Live to tell : Un après-midi, Madonna est allée faire un tour chez Patrick Léonard et a écrit quelques paroles pour accompagner la musique qu'il venait d'écrire pour un film. Elle a fait écouter la chanson a son mari, Sean Penn, qui l'a fait écouter à son tour à James Foley, le metteur en scène de son film At close range. Live to tell s'est finalement retrouvé au générique du film.

# A propos de La isla bonita : Sur un rythme latin, Madonna nous parlait d'une île baptisée San Pedro et sur laquelle elle souhaitait revenir au plus vite. Refusée par Michael Jackson, auquel elle avait été proposée.

 

You can dance (1987)

1-Spotlight 2-Holiday

3-Everybody 4-Physical attraction

5-Over and over 6-Into the groove

7-Where's the party 8-Holiday (dub version)

9-Into the groove (dub version) 10-Where's the party (dub version)

# A propos de l'album : Une compilation spéciale dance. Remixés par Jellybean Benitez et Shep Pettibone.

 

Like a prayer (1989)

1-Like a prayer 2-Express yourself

3-Love song 4-Till death do us part

5-Promise to try 6-Cherish

7-Dear Jessie 8-Oh Father

9-Keep it together 10-Pray for Spanish eyes

11-Act of contrition

# A propos de l'album : Dans chaque album, il y avait une note pour la prévention sur le sida. Elle dédie cet album à sa mère qui lui a appris à prier.

" Mon nouvel album sera une vraie bombe. Les chansons seront plus rock. Pour ce faire, j'ai presque complétement éliminé les synthétiseurs."

" C'est la chose la plus personnelle que j'aie jamais faite. Les sujets traités sont très proches de moi. Chanter certaines des paroles en studio, c'était comme être toute nue en plein milieu des Champs Elysées... Mais j'aime énormément ce disque et je l'écoute sans arrêt."

# A propos de Like a prayer : C'est la première chanson extraite de l'album et dont le clip a défrayé la chronique (voir dans rubriques paroles). Echappant au bruit et à la fureur du monde (une guitare électrique et une porte qui claque), Madonna se réfugie dans une église pour implorer Jésus. Ce titre a été composé en un jour.

"Like a prayer est la chanson d'une jeune fille passionnée, tellement amoureuse de Dieu que tout se passe comme s'il était par excellence la figure masculine dans sa vie. Entre huit et douze ans, j'ai eu à peu près les mêmes sentiments. Dans le clip, elle rêve encore qu'elle revient vers le saint, et de nouveau elle est en proie à ses émois religieux et érotiques. Le saint se fait homme. Elle ramasse un couteau et s'entaille les mains. Toujours cette culpabilité dans la religion catholique, qui fait que vous devez être puni par où vous avez péché, même si vous vous êtes fait du bien. Tandis que le choeur se met à chanter, elle sent une jouissance étrange monter en elle, à mi-chemin entre plaisir charnel et extase mystique. Elle atteint un soulagement sexuel à travers son amour pour Dieu. Elle sait qu'il ne peut rien lui arriver de mal si elle sait ce qu'elle croît être le bien."

# A propos d'Express yourself : Madonna conseille aux gens de ne jamais se contenter du premier venu. Cette chanson a été écrite en hommage au vieux hit Respect yourself de Sly and the Family Stone : "Exprimez-vous sinon vous n'obtiendrez-rien." disait la chanson.

# A propos de Love song : C'est le duo réunissant Madonna et Prince, il a été écrit par ce dernier. Extrait : Madonna en français : "Embrasse-moi pour la dernière fois" et Prince : "What?".

# A propos de Till death do us apart : C'est un tempo années 60 avec des choeurs en second plan, qui raconte les déceptions de l'amour : "Je ne veux pas rester ici pour voir ta haine grandir", "Ne me dis pas que tu aimes quelqu'un d'autre, tu n'es même pas capable de t'aimer toi-même"... Elle a probablement été inspirée par sa rupture avec Sean Penn, intervenu lors de la préparation de cet album. A la fin de la chanson, on entend un bruit de verre brisé.

# A propos de Promise to try : Les notes d'un piano, les sanglots de quelques violons et des paroles empreints d'une grande tristesse, c'est une chanson dédiée à sa mère décédée d'un cancer du sein quand elle était toute petite : "Petite fille, n'oublie pas le sourire sur son visage, effaçant tes larmes alors que c'est elle qui souffrait."

# A propos de Cherish : Ce titre a failli ne pas être inclus sur l'album car Madonna le trouvait trop joyeux par rapport au reste des autres chansons. Un morceau à la fois tendre et enlevé, qui parle d'amour : "Roméo et Juliette ne se sont jamais sentis aussi bien, j'en suis sûre."

"'Like a prayer' et 'Express yourself' ont déchaîné des polémiques; on a prétendu que je cherchais à faire l'intellectuelle pour me racheter d'un passé essentiellement pop. Ca n'est absolument pas vrai... Je me sens terriblement pop, et même populaire, c'est pourquoi j'ai sorti une chanson comme 'Cherish'... Et puis j'adore être imprévisible : aujourd'hui intellectuelle, demain idiote, aujourd'hui blonde et demain rousse... et après-demain? Qui sait?!"

# A propos de Dear Jessie : Cette chanson nous transporte dans l'univers multicolore des dessins animés et des contes de fées. Tous les clichés Walt Disney sont au rendez-vous : l'arc-en-ciel, les étoiles filantes, les routes dorées, les fées qui dansent sous la lune, les sirènes qui se coiffent sous des fontaines et les baisers au sucre d'orge : "Ferme les yeux, tes rêves sont là, dans la Love Parade."

# A propos de Oh Father : C'est un slow mélancolique où Madonna parle de son père et de leurs relations difficiles alors qu'elle était adolescente. "C'est étrange la façon dont on s'habitue aux larmes et à la douleur. Je ne peux que penser qu'il ne m'a jamais aimée!", le début de la chanson est dramatique : son peut s'habituer à tout, même aux larmes et à la douleur! Cela démontre que les parents qui sont violents envers leurs enfants ne sont pas rares, ceux-ci n'ont aucun moyen de se défendre. "Maintenant, tu ne peux plus me faire du mal, je suis loin de toi; je ne pensais pas y arriver! Tu ne peux plus me faire pleurer. Avant tu avais de la force, maintenant c'est fini. Je ne me suis jamais sentie aussi bien!", elle a préférée fuire cette violence, même si ça a été difficile. Cela prouve qu'elle n'a pas réussi à affronter la réalité. "Un jour sans doute, en réfléchissant sur mon passé, je pourrai dire que tu ne voulais pas être cruel, et que peut-être quelqu'un t'a fait du mal, à toi aussi!",elle est loin de la maison familiale et peut mieux réfléchir à son passé, et l'accepter.

# A propos de Keep it together : C'est une chanson sur l'amour familial et les liens mystérieux qui unissent frères et soeurs, même quand ils sont loin les uns des autres. Sur un rythme funk-rap, Madonna raconte qu'elle a "des frères et soeurs", mais qu'elle veut "être différente". Son père lui a dit : "n'oublie jamais que tu auras toujours ta maison ici, n'oublie jamais ta famille."

# A propos de Spanish eyes : Sur le son d'une guitare sèche, avec des castagnettes et un rythme latin, Madonna nous dépeint les horreurs de la guerre civile, et le doute religieux que la misère peut faire naitre dans nos coeurs : "S'il y a un Christ, il viendra ce soir, s'il existe un Dieu, il m'aidera à prier."

 

I'm breathless (1990)

1-He's a man 2-Sooner or later

3-Hanky Panky 4-I'm going bananas

5-Cry baby 6-Something to remember

7-Back in business 8-More

9-What can you lose 10-Now I'm following you (part 1)

11-Now I'm following you (part 2) 12-Vogue

 

# A propos de Sooner or Later : "C'est une de ces chansons qu'on chante à trois heures du matin, quand tout le monde est parti."

# A propos de Vogue : Un de ses plus énormes succès. Il aurait dû servir à l'origine à la face B de Keep it together (sorti en 45t aux USA). Il est inspiré du phénomène new-yorkais : le vogueing.

 

The immaculate collection (1990)

1-Holiday 2-Lucky star

3-Bordeline 4-Like a virgin

5-Material girl 6-Crazy for you

7-Into the groove 8-Live to tell

9-Papa don't preach 10-Open your heart

11-La isla bonita 12-Like a prayer

13-Express yourself 14-Cherish

15-Vogue 16-Justify my love

17-Rescue me

# A propos de Justify my love : Cette chanson a été co-écrit par Lenny Kravitz. Sur un rythme hip-hop parcouru de sa voix sexy, Madonna demande à son amoureux de lui justifier l'amour qu'elle lui porte.

# A propos de Rescue me : Ce titre a été co-écrit par le remixeur et producteur Shep Pettibone, et enregistré à New York. Dans cette chanson, elle nous dévoile sa conception de l'amour. Il s'agit d'une chanson autobiographique. Elle s'adresse à l'homme de ses rêves (celui qu'elle n'a pas encore trouvé) et lui confie ses désirs et ses peurs. Elle est consciente de ses changements d'humeur (un jour, elle a un caractère féroce, un autre jour, elle se sent faible) et elle sait que son amoureux idéal s'accomodera de cette situation. Il ne trouvera pas son caractère étrange, au contraire, il trouvera dans cette humeur changeante une raison d'aimer Madonna plus encore. Elle reconnaît qu'elle a tendance à mener les hommes à la baguette mais elle sait qu'elle n'agira pas ainsi envers l'homme qu'elle convoite. Ce sera plutôt à lui de la 'dominer' en lui faisant ressentir sa virilité. Même si elle ne se cache pas de son ambition de vouloir conquérir le monde entier. Madonna avoue qu'elle se soumettra à cet homme. Elle s'agenouillera devant lui, s'il le faut. Jamais elle n'a trouvé un homme qui l'a vraiment comprise et aimée pour elle-même. Selon elle, l'amour passe ,avant tout, par la comprehension. Désespérée de voir combien cet amoureux idéal est difficile à trouver, elle lance un SOS, elle sent qu'elle se noît dans sa solitude et elle demande à son prince charmant de lui lancer une corde afin de la sauver : 'rescue me'.

 

Erotica (1992)

1-Erotica 2-Fever

3-Bye bye baby 4-Deeper and deeper

5-Where life begins 6-Bad girl

7-Waiting 8-Thief of heart

9-Words 10-Rain

11-Why's it so hard 12-In this life

13-Did you do it? 14-Secret garden

 

In the beginning (1994)

1-Crimes of passion 2-Everybody '87

3-Ain't no big deal '87 4-Laugh to keep from crying

5-Burning up 6-Ain't no big deal '81

7-Everybody '81 8-Stay '81

9-Don't you know

 

# A propos de Ain't no big deal : Cette chanson figurait sur la face B de Papa don't preach et True Blue.

 

Bedtimes stories (1994)

1-Survival 2-Secret

3-I'd rather be your lover 4-Don't stop

5-Inside of me 6-Human nature

7-Forbidden love 8-Love tried to welcome me

9-Sanctuary 10-Bedtime story

11- Take a bow

 

# A propos de l'album : "Je décrirai cette album comme un mélange de pop, R & B, hip-hop et de Madonna. C'est très très romantique."

"Faire cet album était un vrai test pour ma santé mentale et trouver la stabilté."

" Je ne cherche pas à modifier mon image. J'ai fait la musique que j'avais envie de faire. Il n'y a aucun contrôle de ma part."

"Je suis fière de mon album 'Erotica' qui reflétait le côté noir de ma personnalité; 'Bedtime stories' en révèle l'autre face."

" J'ai énormément donné de moi-même. Disons que, cette fois, je me suis plus inspirée de mes expériences que de mes fantasmes."

Dans cette album, elle évoque plus les chagrins d'amour et la solitude que le sexe. 

# A propos de Secret : "C'est une chanson sur la spiritualité et l'autonomie, elle contient une philosophie hindoue qui dit que Dieu vit en chacun de nous et que le bonheur se trouve dans nos mains."

Dallas Austin co-signe ce premier single. Cette chanson dit que nous devons d'abord apprendre à nous aimer nous-même avant de pouvoir aimer les autres. Le bonheur réside en chacun de nous, comme un secret que lui aurait révèler son nouvel amoureux. Grâce à lui, elle a retrouvé un bonheur qu'elle croyait à jamais perdu.

# A propos de Human Nature : "Il suffit de lire les paroles pour comprendre beaucoup de choses. Par exemple que j'ai été punie d'être une fille très libérée, un peu excessive, d'être riche et puissante."

# A propos de Take a Bow : Cette ballade a été composé par Babyface, qui fait même les choeurs sur le morceau. Ce titre veut dire : 'Tire une révérence'. Le texte fait référence au moment où Madonna tirait sa révérence au public, vêtue du costume de Pierrot, lors de sa tournée Girlie show. Elle se plaint d'avoir été délaissée par son boy-friend. Malgré cela, elle tient bon et donne au public ce qu'il réclame : du spectacle. Après le tombé du rideau, elle sait qu'elle se retrouvera désespérément seule, même si elle est une star...

Let down your guard

Ce titre était sur la face B du single Secret.

 

Something to remember (1995)

1- I want you (avec Massive Attack) 2-I'll remember

3-Take a bow 4-You'll see

5-Crazy for you 6-This used to be my playground

7-Live to tell 8-Love don't live here anymore (remix)

9-Something to remember 10-Forbidden love

11-One more chance 12-Rain

13-Oh Father 14- I want you (orchestral avec Massive Attack)

 

# A propos de l'album : "Il y a tellement eu de controverses qui ont jalonnées ma carrière ces dix dernières années, que l'on a porté une infime attention à ma musique. Les chansons sont là mais oubliées. Bien que je n'ai aucun regret concernant mes choix artistiques, j'ai appris à apprécier l'idée de faire des choses simplement. Alors sans tambours, ni trompettes, je vous présente cette collection de ballades. Certaines sont anciennes, d'autres nouvelles. Elles viennent toutes du coeur."

 

Ray of light (1998)

1-Drowned world/Substitute for love 2-Swim

3-Ray of light 4-Candy perfume girl

5-Skin 6-Nothing really matters

7-Sky fits heaven 8-Shanti/Ashtangi

9-Frozen 10-The power of goodbye

11-To have and not to hold 12-Little star

13-Mer girl

 

Has to be

Titre inclus dans la version japonaise de l'album Ray of light.

 

Music (2000)

1- Music 2- Impressive instant

3- Runaway lover 4- I deserve it

5- Amazing 6- Nobody's perfect

7- Don't tell me 8- What it feels like a girl

9- Paradise (not for me) 10- Gone

11- American pie 12-Cyberraga

 

GHV2 (2001)

1- Deeper And Deeper 2- Erotica

3- Human Nature 4- Secret

5- Don't Cry For Me Argentina 6- Bedtime Story

7- The Power Of Good-Bye 8- Beautiful Stranger

9- Frozen 10- Take A Bow

11- Ray Of Light 12- Don't Tell Me

13 What It Feels Like For A Girl

14- Drowned World / Substitute For Love

15- Music

 

American life (2003)

 

01- American life 02- Hollywood

03- I'm so stupid 04- Love profusion

05- Nobody knows me 06- Nothing fails

07- Intervention 08- X-tatic process

09- Mother and father 10- Die another day

11- Easy ride

 

# A propos de American life : "J'ai beaucoup de chance d'être une citoyenne américaine pour plusieurs raisons, une d'elles est de pouvoir m'exprimer librement, principalement dans mon travail. J'ai vu qu'ils y avaient eu des compte-rendus parus dans la presse à propos de mon futur clip pour American Life, la plupart sont faux. Je ne suis pas une anti-Bush. Je ne suis pas une pro-Irak. Je suis pour la paix. J'ai écrit cette chanson et fait un clip qui exprime mes pensées sur notre culture et nos valeurs et les illusions que beaucoup de personnes se font sur le rêve américain. La vie idéale. En tant qu'artiste, j'espère que cela provoquera la réflexion et le dialogue. Je n'espère pas que tout le monde adoptera mon point de vue. Je suis reconnaissante de pouvoir exprimer aussi librement mes pensées, c'est une façon pour moi d'honorer mon pays."

# "Les gens ont souvent mal interprété ce que j'ai dit ou fait. Ce que je dis dans le clip c'est que nous ne pouvons pas nous cacher éternellement et que nous devons cesser de nous amuser avec toutes ces notions superficielles qui nous entoure comme le jeu, les défilés de mode, la beauté, le glamour... Nous pouvons essayer et nous distraire autant que nous voulons, mais l'horreur de la réalité n'est jamais loin et il est très dur d'essayer d'oublier. Ca ne s'arrêtera jamais, le chaos ne s'arrêtera jamais à moins que nous arrêtions de trouver des moyens de distractions et de nous concentrer sur ce qui est important."

# "Nous avons notre version du rêve, mais ce n'est pas le bon moment pour en parler. Nous avons travaillé sur le clip pendant des mois et des mois, et nous ne savions pas ce qui aller se passer dans le monde (au moment où nous l'avons fait). C'est devenu comme un court métrage. La version originale durait près de 10 minutes. Il y avait beaucoup de pauses où la musique s'arrêtait et ou on voyait des courses poursuites de voitures et des conversations de personnes, et ça continuait après la fin de la chanson. Puis nous avons réalisé que nous avions été un petit peu trop loin. Alors nous avons du le remanier. Et nous avons retiré tous les mots d'insultes."

#"Nous voulons juste nous débarrasser de Saddam Hussein. Il y a dans le clip un moment où je grave 'Protègez-moi' dans le mur, on peut penser que je veux aller là-bas pour botter quelques derrières et protéger tous ces magnifiques enfants et ces familles innocentes et libérer les gens de la torture qu'ils subissent depuis de longues années. Mais est ce que je connais la solution? Non. Est ce que je connais les réponses? Non. Je suis effrayée par ce qui se passe comme tout le monde. La guerre est une manifestation de tout le monde. Nous avons notre propre karma et nous avons un karma global. Pour moi, c'est essayer de faire passer un message, si nous voulons la paix et l'amour alors il faut faire en sorte que ça arrive. La fin du clip est très importante. Je lance cette grenade... mais quelqu'un l'attrape, et la personne qui l'attrape tient alors quelque chose qui est violent et destructeur et l'envoie ailleurs pour éviter le carnage. C'est mon espoir d'un changement, pas seulement pour cette guerre mais pour toutes les guerres. J'espère aussi faire comprendre que les soldats qui sont partis là-bas sont en chair et en os. Ce sont de vrais personnes, et mon soutien va vers eux, et j'aimerais qu'il puisse tous rentrer sains et saufs."

# "Nous avons choisit le cadre d'un défilé de mode car c'est le modèle même de la superficialité. Ce n'est rien d'autre que 'célèbrons le superficiel'. La mode est amusante, et je la respecte, mais à la fin de la journée, les gens prennent ça trop au sérieux. C'est donc très facile d'ironiser sur ça, surtout quand on le juxtapose avec ce qui se passe actuellement dans le monde. Peu importe le nombre de distractions auxquelles nous nous adonnons, que ce soit un défilé de mode, de la télé réalité, ou des concours, ce qui se passe dans le monde est toujours là, et la laideur et le chaos et la douleur et la souffrance sont immenses. C'est juste une constatation de notre obsession du monde de l'illusion. Les filles que j'utilise dans le clip sont grandes, réelles, voluptueuses et magnifiques. Je voulais explorer ce tabou aussi, car nous savons que les personnes qui ont des bourrelets ne sont pas considérées comme attirantes. C'est tellement fou, moi aussi j'ai des bourrelets."

#"Ce n'est pas montrer que je suis une anti-Bush, mais c'est être ironique et impertinente. Montrer ce que je veux pour la paix et changer une arme de destruction qu'est la grenade en quelque chose d'inoffensif. Mon désir de trouver une alternative à la guerre et à la destruction."

Confessions on a Dance Floor

01- Hung Up 02- Get Together

03- Sorry 04- Future Lovers

05- I Love New York 06- Let It Will Be

07- Forbidden Love 08- Jump

09- How High 10- Isaac

11- Push 12- Like It Or Not

13- Fighting Spirit 14- Super Pop

 

 

Disques tirés de films :

 

Vision quest (1985)

Gambler

Crazy for you

# A propos de Crazy for you : Dans ce film, elle apparaissait en éclair dans le rôle d'une chanteuse de night-club. Elle n'était pas encore célèbre au moment où le film avait été tourné. Fort du succès de la chanson, il fut rebaptisé Crazy for you lors de sa sortie anglaise en 1985.

 

Who's that girl (1987)

Who's that girl?

Causing a commotion

The look of love

Can't stop

 

With honors (1994)

I'll remember

# Film d'Alek Keshishian (le même que pour In bed with Madonna). Ce film est l'histoire d'un SDF vivant dans la cave d'une université et se mettant à faire les devoirs des étudiants en échange d'une chambre pour la nuit. Les paroles racontent une séparation amoureuse. Une femme confie à celui qui l'a quittée qu'elle se souviendra toujours de la manière dont il l'a aimée et dont il l'a transformée. Abandonnée, elle n'a plus qu'une chose à faire : pleurer...

 

Just say Roe (1994)

Goodbye to innocence

Ce titre devait figurer dans l'album Erotica, il en a été enlevé au profit de la chanson Fever.

 

The postman (1995)

If you forget me (Poème lu)

 

Evita (1996)

Oh what a circus (avec Antonio Banderas)

Eva and Magaldi / Eva beware of the city

Buenos Aires

Another suitcase in another hall

Goodnight and thank you (avec Antonio Banderas)

I'd be surprisingly good for you (avec Jonathan Pryce)

Peron's latest flame (avec Antonio Banderas)

A new Argentina (avec Antonio Banderas et Jonathan Pryce)

Don't cry for me Argentina

High flying, Adored (avec Antonio Banderas)

Rainbow high

Waltz for Eva and Che (avec Antonio Banderas)

You must love me

Eva's final broadcast

Lament (avec Antonio Banderas)

 

Oh what a circus (avec Antonio Banderas)

Eva and Magaldi / Eva beware of the city

Buenos Aires

Another suitcase in another hall

Goodnight and thank you (avec Antonio Banderas)

I'd be surprisingly good for you (avec Jonathan Pryce)

Hello and Goodbye

Peron's latest flame (avec Antonio Banderas)

On the balcony of the casa rosada 2

High flying, Adored (avec Antonio Banderas)

Rainbow high

The actress hasn't learned the lines (you'd like to hear)

Partido feminista

Waltz for Eva and Che (avec Antonio Banderas)

Your little body's slowly breaking down

You must love me

Eva's final broadcast

Lament (avec Antonio Banderas)

 

Austin Powers 2 l'espion qui m'a tirée (1999)

Beautiful stranger

 

Un couple presque parfait (2000)

American pie

Time stood still

 

Meurs un autre jour! (2002)

Die another day

 

Autres contributions :

 

Red hot + dance

Supernatural

- Album au profit de la lutte contre le Sida. Ce titre devait figurer sur l'album Like a prayer, il a été la face B de Cherish.

 

A very special christmas (1996)

Santa baby

 

Carnival (1997)

Freedom

Ce titre devait figurer sur l'album Bedtime Stories. Il a été mis sur l'album Carnival au profit de la fondation Rainforest.

 

Ricky Martin (1999)

Be careful (cuidado con mi corazon)

Duo entre les deux stars.

 

Emmy and The Emmys

First time out of Manhattan

1-Best girl 2-Hot house flower

3-Bells ringing 4-Simon says

5-Nobody's fool 6-No time for love

7-Drowning 8-Love for tender (I like it)

9-Love express 10-Bonus Track: Drowning (Studio Version)